La mort, une raison de vivre ?

14H00
Grand Théâtre
-
Salon Boireau

En partenariat avec l’Opéra National de Bordeaux – Grand Théâtre

Dans son dernier livre, L’angle mort (Editions du Cerf), Régis Debray s’interroge sur les raisons profondes qui poussent les terroristes islamistes à « se faire exploser en tuant autour d’eux un maximum de civils auxquels ils ne peuvent rien reprocher de particulier ». Les revendications politiques n’expliquent pas tout. Pour l’essayiste, les  attentats suicides manifestent paradoxalement un désir de sacré. La frontière entre le politique et le sacré n’a jamais été aussi ténue.