Les réseaux sociaux, alliés du djihadisme ?

11H30
TnBA
-
Salle Vitez

En partenariat avec l’école de journalisme de l’IJBA

Twitter ou Facebook pour médiatiser ses actions à l’extérieur ; l’application Telegram pour communiquer en toute discrétion… Les responsables des groupes djihadistes maîtrisent les réseaux sociaux et les messageries cryptées dont ils ont fait des outils de propagande, de recrutement ou de communication. Les États et les acteurs privés du Net ont décidé de riposter. Question d’image pour les uns, d’efficacité dans la lutte contre les djihadistes pour les autres. Mais de quels outils disposent-ils ? Quelle est leur efficacité ? Et quel est le prix à payer pour le simple citoyen ?

intervenants

  • Anton Maria Battesti - Responsable des affaires publiques à Facebook France depuis 2013. Il a travaillé auparavant au Quai d'Orsay et à la CNIL ainsi qu'à l'ICANN en tant qu'expert.
  • Romain Caillet - Chercheur et consultant sur les questions islamistes. Historien médiéviste de formation, il est devenu spécialiste de la mouvance djihadiste contemporaine. Il a vécu de nombreuses années au Moyen-Orient ( trois ans au Caire, deux ans à Amman et près de cinq ans à Beyrouth). Il est l'auteur d'articles publiés dans des revues académiques et d'ouvrages collectifs dirigés par des universitaires renommés. Son expertise s’appuie à la fois sur ses solides connaissances en islamologie et sur un vaste réseau de contacts au sein de la mouvance djihadiste.
  • Matthias Fekl - Matthias Fekl, ancien de Normale Sup et de l’Ena, il a été (pendant le quinquennat de François Hollande) le plus jeune ministre de l’intérieur de la Vème République.

animateur

  • Nicolas Beau - Ancien journaliste au Monde et au Canard Enchaîné, directeur du site d'informations Mondafrique.