10H00
TnBA
-
Salle Vitez

Donald Trump, le président qui ne respecte pas les règles du jeu

trump

En partenariat avec l’école de journalisme de l’IJBA

À la Maison Blanche, Donald Trump a imposé un style brutal et direct et construit sa popularité à coup de provocations. Pourquoi se priver alors que cette stratégie lui a si bien réussi pendant la campagne électorale?   C’est un propagateur de fake news ; il ment comme il respire et peut dire une chose et son contraire dans le même mouvement ; il pratique volontiers l’insulte, malmène ses alliés traditionnels et impose ses propres règles au risque de déstabiliser le monde. Le successeur d’Obama est un président hors norme, un chef d’Etat incontrôlable. Que faut-il attendre d’un homme imprévisible tel que lui, à la tête de la première puissance mondiale ? Les élections à mi-mandat apportent un début de réponse.

intervenants

  • Alain Frachon - Journaliste, spécialiste de politique étrangère et chroniqueur au journal Le Monde.
  • Jeff Hawkins - Ancien diplomate américain.
  • Marie Mendras - Politologue au CNRS-CERI, enseignante à l’Ecole des Affaires internationales de Sciences-Po Paris.
  • Marie-Cécile Naves - Sociologue et spécialiste des Etats-Unis.

animateur

11H30
TnBA
-
Salle Vitez

Enfant de qui ? La famille recomposée Le modèle familial bousculé

famille

En partenariat avec La Croix

Depuis plusieurs années, le modèle familial se redéfinit peu à peu, au fur et à mesure de l’évolution de la société, suivie par celle de la loi. Les débats autour du « mariage pour tous », puis ceux autour de la PMA (procréation médicalement assistée), (VIRGULE) marquent un basculement vertigineux de la société française.

intervenants

  • Flora Bolter - Politiste, co-directrice de l’Observatoire LGBT+ de la Fondation Jean Jaurès.
  • Marianne Durano - Professeur de philosophie, essayiste, membre de la rédaction de la revue Limite.
  • Dominique Quinio - Membre du Comité consultatif national d'éthique.

animateur

14H00
TnBA
-
Salle Vitez

Migrations : du fond des âges au 21ème siècle

migrants

En partenariat avec La Croix

En 2017, près de 70 millions de personnes ont pris le chemin de l’exil, soit près de 3 millions de plus en une année. Les réflexes de repli, les rejets, mais aussi la solidarité spontanée mettent en jeu l’essence de notre humanité. Dans ce contexte exceptionnel, que peuvent nous enseigner les autres pics de migration que notre espèce a connu depuis son existence ? Quelles sont les permanences et les ruptures dans notre histoire et même, dans notre pré-histoire ? Sur un temps long, l’humanité s’est forgée dans une série de sorties d’Afrique. L’Européen d’il y a encore 8000 ans était un homme noir. Puis le monde politique a fait son œuvre, il a dressé des frontières. Des langues ont été forgées, des identités construites. La mondialisation, les bouleversements climatiques sont passés par là. Des hommes ont posé le pied sur la Lune. Ils le poseront bientôt sur Mars. Les  perspectives larges du passé doivent nous aider à mieux appréhender la mobilité de l’homme d’aujourd’hui.

 

intervenants

  • Jean-Jacques Hublin - Professeur au collège de France en paléontologie humaine.
  • Thomas Lacroix - Docteur en géographie et en sciences politiques à l’Université de Poitiers, spécialiste du lien entre transnationalisme, développement et migrations.
  • Catherine Wihtol de Wenden - Spécialiste des migrations internationales et directrice de recherche au CNRS.

animateur

15H30
TnBA
-
Salle Vitez

France des villes contre France des champs ?

En partenariat avec le Conseil régional Nouvelle-Aquitaine

Y-a-t-il plusieurs France que des frontières invisibles mais étanches séparent : la France des métropoles et la France des agglomérations ? La France des villes et celle des campagnes ? La France du nord et la France du sud ? Un rapport officiel  récent confirme que la métropolisation est une tendance lourde (trois quarts des emplois créés depuis 2007 se sont concentrés dans quinze métropoles, qui occupent 27 % du territoire) qui s’accélère, mais tord le cou à l’idée d’une France binaire sur le plan territorial. Le document lui oppose une France plus complexe, organisée en quatre territoires, chacun doté de caractéristiques précises. Il n’empêche qu’une crise urbaine touche beaucoup de villes de province, préfectures, sous-préfectures et les détruit de l’intérieur. Que faire ?

intervenants

  • Hervé Le Bras - Démographe.
  • Olivier Razemon - Journaliste et essayiste, a publié Comment la France a tué ses villes (Ed. Rue de l’Echiquier, 2016).
  • Alain Rousset - Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine.

animateur