Des États endettés jusqu’au cou : où est le problème ?

17H00
TnBA
-
Salle Vitez

En partenariat avec Bordeaux Métropole

La dette publique française frisera 120% du Produit intérieur brut à la fin de l’année. Pourquoi ne pas faire une croix – à l’échelle européenne – sur une portion de cette dette, celle détenue par la Banque centrale européenne ? « Parce que c’est interdit par les traités », disent les uns. La BCE ne peut pas annuler la dette. Faux, archi-faux, rétorquent les économistes les moins orthodoxes. La BCE peut, elle doit le faire. Par un simple jeu d’écriture. Personne ne serait lésé et cela donnerait de l’oxygène aux États pour investir. Un débat capital.

intervenants

  • Sylvie GOULARD - Sous-gouverneur de la Banque de France
  • Aurore LALUCQ - Économiste et eurodéputée (Groupe Socialistes et Démocrates)
  • Benjamin LEMOINE - Sociologue, chercheur au CNRS et à l’Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales

animateur